Notre histoire

À LA SOURCE ....

L’histoire de notre restaurant

DROME PROVENCALE

Effectivement, l’emplacement de notre restaurant est plein d’histoires. C’est en 1828 que la source apparaît pour la première fois sur le cadastre, elle appartenait alors à Antoine Pinet, propriétaire de la ferme voisine. Difficile d’accès, elle sortait à ciel ouvert et pour l’atteindre il fallait utiliser les chemins muletiers comme le « Diane de Poitiers » encore existant ou faire le tour par Puy Saint Martin si on était trop chargé.

En 1856, la ferme et la source sont vendues à Rodolphe Brossard, avocat à Valence qui entreprend de grands travaux pour transformer la maison à son goût et surtout construire un bâtiment au dessus de la source qu’il appela « Établissement d’eau minérale ».

Ensuite, plus de traces jusqu’à la vente à son ami et confrère Louis-François Chancel en 1863. En tant que maire de Pont de Barret, il fait construire un tunnel qui facilite grandement les communications avec le village et le développement de l’exploitation de la source. Même sans document le prouvant, nous pouvons imaginer qu’il a été l’artisan de ce qui deviendra « La Fontaine minérale ».

À sa mort en 1889, c’est avec son fils Louis-Marie Chancel qu’elle connaît son heure de gloire : chaque jour partait un millier de bouteilles par caisse de 30 ou 60 car « La Souveraine » était considérée comme la reine des eaux minérales.

Elle guérissait tous les maux, surtout ceux liés à la digestion, à l’élimination et à la chlorose, en raison de la présence de fer dans sa composition. La mode des cures thermales incite à créer cinq cabines équipées de baignoires, situées à la place du bar actuel.

Restaurant-gastronomique-ardeche
Restaurant-gastronomique-ardeche

Notre restaurant en Drôme provencale, un lieu de vie dans un cadre naturel d’exception en bord de rivière

« Les clients pouvaient manger à la fontaine, dormir à l’hôtel Arnaud (le seul du village) et ainsi profiter des bienfaits de l’eau miraculeuse. »

C’est la famille voisine, les Flachaires, qui assuraient la gérance. Monsieur s’occupait de l’embouteillage et des baignoires. Madame de la cuisine et du bar qui attirait pensionnaires et gens de la région jusqu’en 1914 où une inondation détruisit tout !
Après l’abandon pendant une dizaine d’années, il fallut attendre 1927 et Paul Bonnaud, cafetier de Pont de Barret, pour que la Fontaine soit réouverte sous forme de guinguette jusqu’en 1939.

C’est le fils de monsieur Chancel qui hérita, à sa mort en 1934, d’une bien embarrassante Fontaine pour un médecin peu enclin au commerce. Mais la guerre oblige une nouvelle fermeture.
En 1945, le docteur demande à son neveu Emile dit « Mimi » de s’occuper du lieu. Lui et sa femme Claire ouvrent ainsi un bar d’été, entre Pentecôte et la vogue de Pont-de-Barret, le deuxième dimanche de septembre. Ainsi eurent lieu de nombreux concours de boules, bals, pique-niques et la fameuse Fête de la Fontaine.

Au décès de son oncle en 1960, Emile devient propriétaire. Lui et sa femme rénovent les bâtiments, adhèrent aux « Logis de France », créent un hôtel restaurant et remplacent les cabines par un bar.

Les robinets étaient alimentés par la source jusqu’à l’arrivée de l’eau de la ville en 1973, certains se souviennent encore du goût du « pastis à l’eau minérale » !
Au bout de 10 ans, « Mimi » et Claire décident de se consacrer uniquement à la restauration pendant l’été même si la Fontaine reste ouverte le reste de l’année pour que se retrouvent joueurs de boules et de belote. On vient de loin pour déguster les terrines de Claire.
Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, elle abandonne ses fourneaux en 1995, même si la Fontaine reste ouverte tous les soirs à partir de 17h pour ceux qui veulent se retrouver autour du verre de l’amitié.

En 2001, la famille Chancel quitte les lieux après 138 ans de présence ininterrompue à la Fontaine laissant les clés à Jacky Orgeas qui rénove l’établissement en gardant l’esprit d’antan. On peut alors déguster les petits plats de notre terroir dans un cadre merveilleux.

En avril 2010, Jeanne Courrier et Félicien Dejonghe investissent ce véritable havre de paix et souhaitent, tout en respectant son esprit et son histoire, qu’il reste un lieu de rendez-vous et de convivialité pour tous. Ils reprennent alors le restaurant et font construire une verrière en 2016 par-dessus la salle principale. L’activité culturelle est également développée via la création d’une association qui organise des guinguettes, spectacles et DJ sets hebdomadaires, mais aussi des vide-greniers et ateliers divers. Aujourd’hui, la Fontaine minérale est un lieu très vivant et apprécié de tous qui propose une cuisine traditionnelle et authentique dans un cadre particulièrement convivial.

C’est donc près de 200 ans après que nous vous convions bien volontiers dans notre restaurant Drome provencale, un lieu atypique chargé d’histoire.

ENVIE DE VENIR NOUS VOIR ?​

close

On reste en contact ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir le programme, les nouveautés et les actus de la Fontaine Minérale

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.